1# Conduire en Nouvelle-Zélande : avec son permis français.

Au vu du nombre de questions récurrentes, voici un petit tour d’horizon sur comment conduire en Nouvelle Zélande. Toutes les infos viennent du site officiel de l’Agence de Transport néo-zélandaise, du site du Service Public et des forces de police de Manawatu qui pour un prochain article m’ont accordé un peu de leur temps.

Il existe trois solutions quand vous êtes français pour conduire en Nouvelle-Zélande, je vais aborder dans cet article les deux premières variantes pour conduire avec son permis Français.
Si vous souhaitez convertir votre permis et obtenir un permis Néo-zélandais, je posterai à ce sujet courrant de la semaine.

 

Le Permis International.

Qu’est ce que c’est ?
Le permis de conduire international est la traduction du permis de conduire national, il autorise la conduite des mêmes catégories de véhicules que celles du permis national. Il est valable 3 ans, uniquement en dehors du territoire national et à condition d’être accompagné du permis de conduire national en cours de validité.
Le permis international est GRATUIT.

Il n’est en revanche valable que 12 mois consécutifs sur le sol Néo-zélandais. Nous en parlerons un peu plus tard.

Depuis le 11 septembre 2017, la demande de permis international se fait uniquement par courrier.
L’obtention d’un permis international est une simple formalité administrative. Il vous suffit d’adresser un courrier auquel vous joignez les documents suivants :

  • le formulaire cerfa 14881*01 que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien ;
  • une photocopie couleur de votre carte d’identité ou de votre passeport ;
  • une photocopie couleur recto-verso de votre permis de conduire français ;
  • deux photos d’identité récentes ;
  • une photocopie d’un justificatif de domicile (quittance de loyer, facture d’électricité, d’internet…) ;
  • 1 enveloppe pré-affranchie tarif lettre suivie 50g format « prêt à poster », libellée à vos nom, prénom et à l’adresse d’envoi souhaitée.
    Les recommandés ne sont pas acceptés.

Certains sites affirment qu’il est possible de faire sa demande depuis l’étranger.
Sur le site des Services Publics, il est indiqué que vous devez le demander avant votre départ de France.
Néanmoins il est écrit sur ce même site : si vous êtes en cours d’installation dans un pays étranger (que vous y résidez depuis moins de 185 jours), vous devez joindre une enveloppe au tarif local de ce pays pour que le consulat vous adresse votre permis.
Je ne souhaite pas vous dire d’anneries donc je m’en tiendrais là, on notera la cohérence de l’information. Yippee ki yay…

Pour les Parisiens, auprès du Centre de ressources des échanges de permis de conduire étrangers et des permis internationaux de conduite (Crepic)  à la Préfecture de Police de Paris DPG / SDCLP, 1 bis rue de Lutèce 75195 Paris Cedex 04 ;

Pour les personnes domiciliées en dehors de Paris, auprès du Service national en charge des échanges de permis et des permis internationaux : Préfecture de la Loire-Atlantique CERT PCI, 6 quai Ceineray BP 33515 44035 Nantes Cedex 1

Pour ce qui est des délais, ils disent entre plusieurs jours ou semaines. Au vu de ce que je lis sur les forums, quelques semaines est un doux euphémisme : 3 à 6 mois pour certains ! Prenez-vous y longtemps à l’avance, ou prévoyez que l’on puisse vous l’envoyer.
Quand je pense qu’à Séoul, il m’a été délivré en 10 minutes à la réception de mon dossier… J’ai également le permis de conduire sud-coréen.

Le permis de conduire international est un objet assez sympa. À l’intérieur, vous trouverez une traduction en allemand, en anglais, en arabe, en russe, en chinois… Ce permis est lisible dans la plupart des pays du monde et autorise la conduite dans plus de 95 Etats, la plus part ayant ratifié la Convention de Vienne (1949). Vous pouvez en trouvez la liste ICI.

 

Le permis de conduire Français + une traduction certifiée.

En Nouvelle Zélande vous pouvez conduire 1 an avec votre permis de conduire français et une traduction certifiée conforme que vous pouvez faire à Kiwi-land.
La traduction de votre permis de conduire français en anglais doit être faite par un traducteur agréé. Une liste des traducteurs agrées figure sur le site de la NZ Transport Agency.

Personellement je suis passée par Cancan translation. Je lui ai envoyé une photo de mon permis via Facebook messenger, effectué un virement de NZ$50 et j’ai reçu ma traduction en 2 jours.
Cette dame au delà d’être super sympa est très réactive et la moins cher que j’ai trouvé.

Vous pouvez également le faire via le service consulaire, pour NZ$36 si vous êtes inscrits au registre des français établis hors de France. Personellement, je préfère payé NZ$4 de plus et faire bosser une compatriote que d’avoir à faire à ces cons prétentieux et mal polis.
Vous l’aurez deviné, je ne porte pas le personnel admnistratif de l’Ambassade de France en Nouvelle-Zélande en haute estime.

A quoi celà ressemble ? A des feuilles A4 agraphées les unes aux autres. Rien de bien excitant.

 

 

Une légende assez tenace sur les sites francophones, prétend qu’il serait légal de conduire uniquement avec son permis francophone non accompagné de sa traduction agréée ou du permis international.
Faux !
Si vous êtes pris en train de conduire sans une traduction acceptable ou un permis international, vous pouvez être poursuivi pour conduite sans permis ou sans permis approprié. Vous serez passible d’une amende de 400 NZ$ à 1 000 NZ$ si vous êtes condamné au tribunal.
La Police a également le pouvoir d’interdire de conduire à un conducteur sans permis tant qu’il n’a pas de permis approprié. Si vous continuez à conduire après l’interdiction, le véhicule que vous conduisez sera mis en fourrière pendant 28 jours, à vos frais.
Il est aussi fort probable que votre assurance ne vous couvre pas en cas d’accident.

 

Conduire avec un permis international ou une traduction n’est possible qu’un an après votre entrée sur le territoire Néo-zélandais. Au delà de 12 mois consécutifs vous devez effectuer une convertion de permis afin d’obtenir un permis de conduire Néo-zélandais.
C’est au final assez pratique car ce dernier sert également d’ID. Si vous sortez du territoire au bout de 11 mois et 29 jours (par exemple) et revenez après > oui vous pouvez conduire encore 12 mois avec votre traduction ou permis international valide.

Je vous écris dans un prochain article comment faire votre convertion de permis.
Voyagez safe mes p’tits kiwis ! Yippee ki yay !!!

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *